Actualités

Tour de France à La voile 2016 : l’heure du bilan

Un succès à différents niveaux
Depuis son éclatante victoire dans la Barcelona World Race, tour du monde en double, avec Jean Le Cam en mars 2015, Bernard Stamm et son fidèle partenaire depuis treize ans, Cheminées Poujoulat, ont intégré le circuit des Diam 24. Un circuit exigeant qui rassemble les meilleurs spécialistes de la régate en petit multicoque, sur un format mixant courses en stade nautique et raids côtiers, évidemment très éloigné de l’exercice habituel de Bernard Stamm, rompu à la course au large mais peu expérimenté à la régate au contact. C’est précisément ce qui a motivé à la fois le navigateur et l’entreprise, leader européen des conduits de fumée et sorties de toit à se lancer sur le support, l’un comme l’autre refusant de se reposer sur leurs acquis et constamment dans une démarche de remise en question et de progression.

Passer du large à la régate : un challenge de taille
22e du Tour de France à la Voile 2015, Bernard, qui s’est aligné cette année sur la compétition phare du calendrier des Diam 24 aux côtés de Marie Soler et Hugues Puimatto (deux jeunes Marseillais que Cheminées Poujoulat a choisi d’accompagner jusqu’aux J.O. de Tokyo en 2020, en Nacra 17), s’est octroyé la 13e place. Les progrès sont là, même si le résultat décroché cet été est en deçà des espérances du marin et de son partenaire qui visaient le Top 10. Reste qu’au-delà de la performance, pour l’un comme pour l’autre, l’expérience s’est révélée très positive à différents niveaux. Sur le plan sportif, elle a notamment permis un réel transfert de compétences entre Bernard Stamm et ses deux jeunes équipiers, un point forcément positif pour l’entreprise Niortaise dont l’esprit d’équipe, la performance et le partage sont les maîtres-mots.

Une médiatisation en progression et des rencontres riches
Autre motif de satisfaction, le Tour de France à la Voile a tenu toutes ses promesses avec ses règles novatrices. Des règles qui ont permis d’apporter ce qui était attendu_: du suspense, du spectacle proche de ce qui se fait sur la Coupe America, de la compétition de très haut niveau, de la lisibilité et des émotions pour les dizaines de milliers de spectateurs. Rien de tel pour permettre aux organisateurs (A.S.O.) de continuer à faire monter l’épreuve sur le plan médiatique, en particulier au travers des incrustations d’images diffusées pendant le direct du Tour de France cycliste sur France Télévision. Enfin, l’évènement, parfaitement bien orchestré, a également,
une nouvelle fois, offert la possibilité à Cheminées Poujoulat de rencontrer ses partenaires et clients dans différents endroits en France, mais aussi de donner à l’association humanitaire Planète Enfants (dont Poujoulat est mécène depuis 6 ans) une belle visibilité, le Tour et ses 26 équipages ayant fait escale à Dunkerque, Dieppe, Roscoff, Baden, Roses, Gruissan, Marseille, Hyères et Nice. En résumé, hormis un résultat un peu en deçà des attentes, Bernard Stamm et Cheminées Poujoulat ont largement rempli leurs objectifs et s’ils reviennent en 2017, ce sera évidemment pour viser le haut du tableau !

Retrouvez les premières réactions de Bernard Stamm en vidéo sur https://www.facebook.com/PoujoulatBernardStamm/videos?ref=page_internal

La page Facebook : www.facebook.com/PoujoulatBernardStamm 

La page Twitter : https://twitter.com/Poujoulat_Stamm 

En savoir plus sur la course : www.tourvoile.fr