L'entretien du conduit de cheminée

Nettoyage et ramonage

Les conduits de fumée et les conduits de raccordement doivent être ramonés périodiquement. Cela permet d'éviter les complications liées à l'obstruction d'un conduit, d'obtenir un meilleur tirage et de réaliser des économies.

Les souches et accessoires des conduits de fumée tels que aspirateurs, mitres, mitrons doivent être vérifiés lors des ramonages et remis en état si nécessaire. Ils doivent être installés de façon à éviter les siphonages, à être facilement nettoyables et à permettre les ramonages.
Le ramonage doit être effectué par une entreprise en possession d’un titre reconnu de qualification professionnelle.
Note : les conduits de fumée desservant des appareils à bois doivent être ramonés deux fois par an, dont une fois pendant la période d’utilisation et plus si nécessaire.

Réalisation du ramonage

On entend par ramonage, le nettoyage par action mécanique directe de la paroi intérieure du conduit de cheminée afin d’en éliminer les suies et dépôts et d’assurer la vacuité du conduit sur toute sa hauteur.
Le ramonage mécanique consiste à passer un (ou plusieurs) hérisson(s) métallique(s) ou en nylon(s) plusieurs fois sur toute la hauteur du conduit puis à enlever les suies et les dépôts tombés en pied de conduit.
Note : dans le cas d'une chaudière gaz, le ramonage est réalisée par l'entreprise en charge du contrat d'entretien.

Certificat de ramonage

Un certificat de ramonage doit être remis à l’usager précisant le ou les conduits de fumée ramonés et leur implantation et attestant de la vacuité du ou des conduits sur toute la hauteur. Les éventuelles anomalies constatées lors du ramonage doivent être signalées sur ce certificat.

Assistance chimique

L’assistance chimique au ramonage peut permettre la préparation des conduits de fumée, en préalable au ramonage mécanique visé ci-dessus.
Elle ne peut se substituer à un ramonage mécanique et ne peut pas faire l’objet d’un certificat de ramonage.

Vérifications après un feu de cheminée

Après un feu de cheminée, le conduit de fumée, son éventuel tubage, le conduit de raccordement doivent être ramonés et/ou débistrés, puis contrôlés avant remise en fonctionnement de l’appareil qu’ils desservent.