Installer un poêle en appartement, c’est possible !

31/10/2017 - conseil

Qui a dit que le chauffage au bois était réservé aux maisons individuelles ? Moyennant certaines règles à respecter, et à condition que l’immeuble le permette, poêles à bois et poêles à granulés peuvent tout à fait être installés en appartement. Chez les particuliers désireux de trouver une solution de chauffage complémentaire à un système de chauffage principal (gaz, électricité, fioul), c’est d’ailleurs une demande en forte progression. Voici les étapes à suivre avant d’installer un poêle à bois en appartement.

Étape 1 : l’évacuation des fumées

Poêle à bois ou poêle à granulés, dans les deux cas, ces appareils rejettent des fumées de combustion qu’il faut impérativement évacuer vers l’extérieur.

Si vous habitez un appartement ancien, il se peut que l’immeuble soit équipé d’un conduit d’évacuation de fumées. Assurez-vous de sa conformité avant de raccorder un poêle :
- S’il n’est pas conforme (surdimensionné, trop ancien, non étanche, etc.), il est possible de le tuber, c’est à dire d’insérer un conduit métallique dans l’existant.
- S’il est conforme aux normes en vigueur, profitez de l’installation existante pour y connecter votre appareil. 

Dans un appartement récent, il est plus rare de disposer d’un conduit d’évacuation. Dans ce cas, deux possibilités : 
- Créer un nouveau conduit (opération souvent complexe et coûteuse compte tenu de la traversée d’étages), 
- ou installer un système de ventouse spécifiquement conçu pour un poêle à granulés (conduit concentrique) pour une évacuation en façade au lieu d’une sortie en toiture. Ce système nécessite moins de travaux et engendre donc un coût moindre. 

Étape 2 : les autorisations et la règlementation

Pour des questions évidentes de sécurité liée aux risques d’incendie, de nuisance pour le voisinage, et d’impact éventuel sur les parties communes, sur l’étanchéité, ou sur l’esthétique du bâtiment, l’installation d’un poêle dans un immeuble impose des normes à respecter.

De la même manière, tout projet de transformation du bâti visant à installer un poêle dans un logement collectif doit faire l’objet d’une validation de la copropriété.

Enfin, si vous êtes locataire de votre appartement et que souhaitez installer ce type d’appareil, adressez-vous en premier lieu à votre propriétaire. Il engagera lui-même les démarches auprès de la copropriété.


Le PPA favorable aux poêles « nouvelle génération »

Le Plan de protection de l’Atmosphère de votre zone d’habitation est un point à ne pas négliger dans votre démarche. Validé localement et plus connu sous le nom de PPA, il a pour objectif de "ramener les concentrations en polluants atmosphériques à un niveau inférieur aux valeurs limites réglementaires".

Ce document encadre notamment la combustion de bois, ce qui impacte l’installation de nouveaux systèmes de chauffage. Conséquence de ce plan, à Paris comme dans de nombreuses agglomérations, l'installation de cheminées à foyers ouverts y est interdite. Les appareils portant le label Flamme Verte y sont en revanche préconisés, en raison des progrès réalisés par les fabricants au niveau du rendement des appareils (rendement jusqu’à 70 % avec un poêle au bois bûche Flamme Verte 5*, et même supérieurs à 90 % avec un poêle à granulés Flamme Verte 7*).

La consommation de bois est optimisée, mais ce n’est pas tout. Plus le rendement augmente, plus les émissions de CO (monoxyde de carbone) et de particules fines sont réduites. Les émissions de CO se situent aujourd’hui à 0,3 % maximum avec la classe Flamme Verte 5*, contre plus de 1 % avant 2000.


 

Étape 3 : le choix de l’appareil

  • Poêle à bois ou poêle à granulés ?

Vous hésitez entre poêle à bois et poêle à granulés ? En appartement, le combustible granulé de bois l’emporte souvent pour des raisons de place et de confort. Stocké en sac, il est moins encombrant que des bûches de bois. Un poêle à granulés est enfin moins gourmand en nombre de recharges car son autonomie est supérieure…

  • - Chauffage principal ou chauffage d’appoint ?
    En appartement, le chauffage au bois vient souvent en complément d’un système de chauffage principal (gaz, électricité ou fioul). Mais il peut aussi tout à fait être utilisé en intersaison en attendant de démarrer le chauffage principal.
  •  
  • - Le niveau de performance de l’appareil
    Généralement, pour un appartement, les besoins en chaleur sont inférieurs à ceux d’une maison individuelle. La puissance de l’appareil, exprimée en kW/h, doit être adaptée à la surface de l’espace. 

 

Se faire accompagner d’un installateur

Pour un projet de poêle en appartement, il est recommandé de se rapprocher d’un installateur professionnel. Depuis le diagnostic de l’existant, jusqu’à la réception du chantier en passant par le choix des solutions, chaque étape compte pour une installation sûre, conforme et adaptée.

 

Autres articles

Plus d'articles