Poêle à rayonnement et poêle à convection, quelles différences ?

15/03/2018 - conseil

Dans la famille des poêles à bois et poêles à granulés (ou poêles à pellets), on entend souvent parler de "poêles à rayonnement" et de "poêles à convection". Vous êtes sur le point de vous équiper ? Voici ce que vous devez savoir sur ces deux types d’appareils afin de bien choisir.

Rayonnement et convection, de quoi parle-t-on au juste ?

Pour un poêle, le rayonnement et la convection sont les termes employés pour parler du mode de diffusion de la chaleur créée par la combustion dans l’appareil. Ces deux modes offrent des sensations de chaleur distinctes. Voici le principe :

1) Le poêle à rayonnement

Le poêle à rayonnement diffuse une chaleur directe qui réchauffe les éléments qu’il rencontre dans son environnement : l’air ambiant bien-sûr, mais aussi le mobilier, les murs, les personnes, etc. Une fois "réchauffés" par ce rayonnement, ces éléments vont à leur tour diffuser de la chaleur autour d’eux.

L’avantage ? La chaleur ressentie à proximité du poêle est immédiate et très confortable. En revanche, plus on s’en éloigne, plus elle diminue. La température dans la pièce est moins homogène.

Souvent très chaude, la vitre du poêle à rayonnement peut nécessiter l’installation d’un système de sécurité destiné à prévenir les risques de brûlure chez les plus jeunes.

2) Le poêle à convection

La convection utilise l’air comme vecteur de diffusion de la chaleur. L’air frais entre par la partie inférieure du poêle, il se réchauffe lors de son passage dans l’appareil et ressort par la partie supérieure.

L’air chaud, plus léger que l'air froid, repousse naturellement l’air froid pour s’imposer progressivement dans la pièce. Le flux d’air ainsi créé réchauffe la/les pièce/s de manière homogène.

Notez que la vitre d’un poêle à convection transmet moins de chaleur que la vitre d’un poêle à rayonnement. Moins chaude, elle diminue les risques de brûlure -chez les enfants notamment- mais réchauffe également moins les éléments à proximité. Votre canapé ou votre mobilier seront moins chauds au toucher.

Convection naturelle ou convection forcée ?

Un appareil à convection forcée utilise un ventilateur pour souffler et accélérer la diffusion de l’air chaud. Plus puissante que la convection naturelle, la convection forcée facilite le chauffage de pièces plus vastes.

Les appareils à convection les plus récents proposent les deux systèmes de convection naturelle et forcée, ce qui permet de gérer la vitesse de ventilation, et pour les appareils les plus perfectionnés, de programmer les plages, le mode de convection et l’intensité de fonctionnement.

Raccorder un poêle à rayonnement ou à convection, ça change quoi ?

Il n’y a pas de différence entre un raccordement de poêle à rayonnement et un raccordement de poêle à convection. Il faudra simplement respecter les règles suivantes :

• Le raccordement doit être correctement dimensionné pour l'appareil (diamètre jamais inférieur à celui de la buse de l’appareil),
• Son niveau de performance doit être adapté à l'appareil (étanchéité, type de combustible et tenue mécanique)
• Sa mise en œuvre doit respecter la réglementation NF DTU 24.2.

Quel conduit de raccordement choisir ?

Cheminées Poujoulat propose des solutions adaptées à chaque situation et à chaque type d’appareils (poêle à bois, poêle à granulés étanche, poêle à granulés non étanche) avec des conduits simple paroi (FUMISTERIE ÉMAILLÉE et ACIER 2 MM), des conduits double paroi (conduits 2 en 1 permettant l'arrivée d'air frais comburant et l'évacuation des fumées comme le système PGI), des conduits isolés (THERMINOX, INOX/INOX - INOX/GALVA), et des conduits concentriques isolés (EFFICIENCE).

Quel que soit votre choix, pour être conforme et performante, l’installation doit être réalisée par un poseur certifié QUALIBOIS RGE.
Vous avez un projet de chauffage ? Trouvez gratuitement un installateur près de chez vous.
 


Ces articles peuvent vous intéresser : 

• Les bonnes raisons d’avoir un poêle à bois chez soi !
• Votre poêle à bois : avec un bon rendement, c’est un vrai chauffage !