La chaudière à condensation : son fonctionnement, ses avantages

31/01/2017 - Economie d'énergie

Depuis septembre 2015, les chaudières à très haute performance énergétique sont devenues la norme, dans le logement collectif et la maison individuelle. À cette date, la directive européenne Éco-conception est entrée en application : les appareils peu performants ne peuvent plus être commercialisés et sont éliminés du marché. Pour remplacer les anciennes chaudières, la technologie « à condensation » s’impose. Bénéfique pour l’environnement, elle permet de réduire la consommation… et la facture énergétique. Voyons comment ça marche.

Le fonctionnement d’une chaudière à condensation

La chaudière condensation (gaz ou fioul) utilise l’énergie contenue dans les fumées de combustion. La vapeur d’eau contenue dans les fumées condense en libérant de la chaleur. Cette chaleur est utilisée pour réchauffer l’eau du circuit de chauffage qui revient à la chaudière après s’être refroidie pendant son trajet. L’eau de condensation produite est évacuée dans le réseau des eaux usées. Les fumées basse température sont évacuées par un conduit de fumée adapté à cet usage.

C’est une chaudière dite « étanche », dont le circuit de combustion évite toute interaction avec le logement. De fait, elle ne permet plus de ventiler la pièce dans laquelle elle est installée, comme le faisait la plupart des anciennes chaudières, dites « atmosphériques ».

Quels sont les avantages d’une chaudière à condensation ?

• Elle est plus respectueuse de l’environnement
Les fumées qu’elle produit ont une température de ± 50°C (au lieu de ± 200°C pour les anciennes chaudières), ce qui réduit l’émission de polluants : on constate - 65 % pour les NOx (Oxydes d’azote) et - 15 % pour le CO2. Comme plus de 11 millions de foyers se chauffent au gaz en France, c’est un progrès très appréciable pour la qualité de l’air !

• Elle a une meilleure performance énergétique
Celle-ci est définie par la directive Éco-conception en pourcentage de rendement saisonnier en fonction de la puissance de l’appareil, et les fabricants ne peuvent y déroger.
L’efficacité énergétique d’une chaudière à condensation peut être décuplée, si elle est branchée à un système de chauffage à basse température : son taux de rendement peut dans ce cas atteindre 110 %, ce qui veut dire qu’elle restitue plus d’énergie qu’elle n’en consomme.

• Elle est économique
Lorsque son rendement est optimal, la chaudière gaz à condensation peut consommer jusqu’à 20 % d’énergie en moins, comparée à un modèle d’ancienne génération. Source : Ademe

• Elle est compacte et discrète
Les appareils de dernière génération sont peu encombrants, plutôt esthétiques et peu bruyants, ce qui permet de les installer dans une pièce de vie.

La chaudière à condensation est un des systèmes de chauffage les mieux adaptés à la réglementation thermique RT 2012.

Un impératif : le conduit d’évacuation des fumées doit être adapté

La question se pose surtout en rénovation, car les conduits traditionnels ne conviennent pas aux fumées issues des chaudières à condensation, pour trois raisons :

• Le ciment des conduits maçonnés ne résiste pas à l’acidité de l’eau contenue dans les fumées, ce qui, à la longue, dégrade l’étanchéité du conduit.

• Les anciens conduits ne sont pas étanches par nature. Or, dans le cas d’une chaudière à condensation, ils doivent être capables de supporter des fumées évacuées en légère pression.

• La ventilation du logement n’est plus prise en charge par la chaudière (ce que faisait le coupe-tirage des anciennes chaudières).

Quelles sont les solutions proposées par Poujoulat ?

Les solutions Cheminées Poujoulat ont été développé en étroite collaboration avec le CRIGEN (Centre de Recherche et d’Innovation Gaz et Énergies Nouvelles de ENGIE) et les principaux fabricants européens de systèmes de chauffage dans le cadre du projet PRÉBAT NOHEE, soutenu par l’ADEME.

Cheminées Poujoulat est le seul fabricant dont la gamme de solutions d’évacuation des gaz brulés et d’amenée d’air répond à toutes les configurations. 

• Conduit individuel:                  

Système Flexcondens PPH
Système Dualis

• Conduit collectif de type SHUNT ou Alsace :       

Système Rénoshunt

Ces solutions conviennent en rénovation comme en neuf, en logement collectif comme en maison individuelle. 

Autres articles

Plus d'articles