Moins de dépenses d’électricité avec un poêle à granulés de bois

04/11/2016 - Economie d'énergie

Les poêles à granulés de bois, ou poêles à pellets, sont parmi les appareils de chauffage au bois les plus performants du marché, avec des rendements de 80 % à 95 %. Ils sont efficaces, écologiques, confortables à utiliser, et leur esthétique leur permet désormais de prendre place dans la pièce de vie. Ils ne remplacent pas une chaudière, mais ils ont un rôle majeur à jouer en complément des convecteurs électriques. La preuve par 7.

1. Mixer les sources d’énergie, c’est aussi responsable que rentable, et c’est un des principes fondateurs de la RT2012.
La solution bois pour le chauffage est l’une des plus préconisée dans la construction de maison individuelle et en rénovation. Elle permet de répondre simplement à l’une des exigences de la RT2012 : un minimum de 5 kWep/m2/an d’énergie primaire produite par des énergies renouvelables. S’il est thermo-régulé (équipé d’un thermostat couplé à un système d’arrêt de la combustion), le poêle à granulés pourra être considéré comme la source de chauffage principal dans le calcul thermique RT2012.
De plus, en couplant le poêle à granulés à un système de distribution d’air chaud, on obtient une température homogène dans toute la maison (en particulier dans les chambres). Le Bois Energie consommé se trouve valorisé, les convecteurs électriques sont moins sollicités, c’est une source d’économies supplémentaire.

2. Dans les faits, un poêle à granulés installé dans un logement isolé permet de réduire le coût annuel du chauffage électrique d’au moins
60 % en moyenne.

L’emploi en chauffage d’appoint d’un poêle à granulés permet l’économie de près de 6 000 kWh de chauffage électrique.

3. Le prix du kWh « granulés de bois en vrac » est environ 2,5 fois inférieur au prix du kWh « électricité »*.
Les granulés de bois ou pellets sont parmi les combustibles bois les plus onéreux mais un mètre cube de granulés développe deux fois plus d’énergie qu’un stère de bûches et le bois reste dans tous les cas le combustible le moins cher.
* Source : situation 2014 constatée dans la base de données Pégase - MEDDE - janvier 2015

4. Les poêles à granulés modernes ont un fonctionnement automatisé.
À l’aide du clavier situé en façade ou d’une télécommande, vous allumez votre poêle et vous programmez sa puissance selon la température que vous souhaitez obtenir. À partir de là, le poêle adapte son fonctionnement et vous programmez également l’heure de démarrage, à 17h par exemple, pour que la maison soit chauffée en rentrant du travail.
Son réservoir contient 15 à 25 kg de granulés de bois, ce qui assure une autonomie énergétique de 2 jours en moyenne, selon les modèles de poêles et les conditions d’utilisation. Les granulés s’écoulent dans la chambre de combustion automatiquement, selon le réglage que vous avez enregistré, ce qui permet de maîtriser sa consommation de granulés.
À noter que le poêle s’arrête automatiquement lorsqu’il n’y a plus de granulés dans le foyer.

5. Le granulés de bois est un combustible naturel certifié, à haut pouvoir calorifique et écologique
Les granulés de bois, ou pellets en anglais, se présentent sous la forme de petits cylindres de 6 à 10 mm de diamètre et de 10 à 50 mm de longueur. Ils sont fabriqués à base de sciures de scieries ou de sous-produits de menuiserie, comprimés, sans adjonction de colle ni liant. On utilise là les produits connexes et les déchets des scieries. Très denses, ils offrent un pouvoir calorifique d’au moins 4 600 kWh par tonne pour une humidité de 10 %. C’est pourquoi il faut absolument les stocker au sec.
Les granulés peuvent être livrés en vrac par camion souffleur, en « big-bag » de 500, 750 ou 1 000 kg, ou en sacs de 15 kg. Nous vous recommandons de choisir un produit NF EN 14961-2 biocombustibles solides, qui est la norme de qualité française pour les combustibles solides à base de bois ou d’origine agricole.

6. Avec les granulés de bois, le rendement est très régulier.
Le granulé de bois est un produit normé, de qualité et de combustion constantes. Le système d’alimentation automatique du poêle contribue également à un rendement régulier.
Ce rendement peut être encore optimisé si le poêle à granulés est raccordé avec un conduit de fumée conçu pour lui, le conduit concentrique en inox PGI.

7. Les poêles à granulés sont très peu émissifs.
Leur technologie permet de réduire les émissions de CO et de particules, car la combustion des granulés est presque complète. De ce fait, ils peuvent être installés dans les zones urbaines soumises à des plans de protection de l’atmosphère, là où les poêles à Bois Bûche peuvent faire l’objet de restrictions.

À savoir avant d’acheter
• Les poêles à granulés doivent comporter le marquage CE et être conformes à la norme NF EN 14785.
• Pour bénéficier du Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (bonus de 30 %), ils doivent être labellisés Flamme Verte 5 étoiles, au minimum.

Autres articles

Plus d'articles