Le Bois Energie et la forêt

01/07/2016 - Economie d'énergie

Romain (Montrouge) :« Nous sommes « pour » les énergies renouvelables et nous envisageons d’installer une chaudière à granulés dans notre nouvelle maison. Mais se chauffer au bois, n’est-ce pas mettre en danger la forêt ? »

Economie d'énergie grâce au bois énergie

Le bois est utilisé pour se chauffer depuis la nuit des temps. Supplanté par les énergies fossiles et l’électricité depuis la fin du XIXe siècle, il fait son grand retour dans les foyers français depuis 7 à 10 ans, sous l’influence de plusieurs facteurs. Le Grenelle de l'Environnement favorise le développement des énergies renouvelables, les appareils de chauffage au bois sont devenus performants et design, la ressource forestière existe et se régénère car elle est bien gérée.

Le Bois Energie est devenu la première source d’énergie primaire renouvelable en Europe. Et même si tous les pays de l’UE n’ont pas atteint le même niveau de développement de leur filière bois, la culture raisonnée des forêts tend à se généraliser.

La forêt française progresse

Contrairement aux idées reçues, la forêt française se porte bien et continue à s’étendre. Au cours des 25 dernières années, elle a progressé d’environ 87 000 hectares par an. Elle couvre aujourd’hui 16,4 millions d’hectares , soit 30 % du territoire. Ce qui la place au 4e rang européen en termes de superficie, derrière la Suède (27 millions d’hectares), la Finlande (22 millions d’hectares) et l’Espagne (18 millions d’hectares).
Les 3 départements français les plus boisés sont la Corse du Sud, le Var et les Landes.

Le bois, une énergie pérenne

Les exploitants forestiers travaillent en respectant la règle suivante : le volume de bois prélevé doit toujours rester inférieur à l’accroissement naturel de la forêt. Or, dans les pays européens, l’accroissement des volumes de bois sur pied excède de près de la moitié la production de bois .
En France, la récolte de bois représente 60 % au plus de ce qui pousse chaque année, soit 59 millions de m3 par an.
De plus – grand avantage par rapport aux énergies fossiles – la forêt se régénère d’elle-même car les arbres se ressèment spontanément.

L’exploitation raisonnée préserve la forêt

L’exploitation forestière raisonnée consiste à réaliser des coupes dans le but d’améliorer la croissance des arbres, de préserver la faune et la flore environnantes. Mais aussi d’assurer le renouvellement des arbres et la régénération des forêts. Or, une partie de ce bois, dit « bois d’éclaircie », a un faible diamètre. Par son développement, la filière Bois Energie accroît les débouchés pour ce type de bois et participe ainsi à une meilleure utilisation de la ressource. En optimisant l’exploitation forestière, elle participe à la régénération et au développement à long terme des forêts.
Mieux exploiter, c’est aussi se tourner vers les 3,5 millions de propriétaires privés qui possèdent les 75 % de la forêt française qui sont sous-exploités. L’Union de la Coopération Forestière Française (UCFF) veut les inciter à devenir des forestiers producteurs de bois et les aide à valoriser leur production en favorisant le renouvellement des arbres. Sa devise : « couper, c’est replanter ».

Une énergie d’avenirpoele a bois avec conduit de cheminée Poujoulat

Le bois restitue en brûlant plus d’énergie qu’il n’en consomme. À l’inverse, un chauffage basé sur l’utilisation d’énergies « classiques » consomme plus d’énergie qu’il n’en restitue. Utiliser un combustible bois de qualité dans une installation performante et bien entretenue – cheminée bois, poêle à bois ou poêle à granulés bois –, c’est choisir une énergie pleine d’atouts et authentiquement renouvelable.

Déjà 7.5 millions de foyers français sont équipés d’un appareil de chauffage au bois, d’appoint ou principal, soit une maison sur deux et selon l’Adème, 9 millions d’appareils seront en fonctionnement en 2020.

  Source IGN 2013
  Source Eurostat, novembre 2012

 

Autres articles

Plus d'articles