Le bois face aux autres énergies

05/03/2018 - Economie d'énergie

Le bois, l’électricité, le gaz naturel et le fioul se partagent le plus gros du marché des énergies dédiées au chauffage dans l’habitat individuel. Le bois de chauffage, disponible sous forme de bûche, de pellets (les fameux granulés de bois) et de bois déchiqueté, figure parmi les énergies les plus avantageuses. 

1. Le bois, l’énergie la moins chère du marché

Si les estimations varient selon les sources (différents modes de calcul et périodicités), un consensus se dessine malgré tout. Parmi les énergies commercialisées, le bois de chauffage, ou bois-énergie, est toujours considéré comme l’énergie la plus accessible avec un prix 4 fois inférieur à celui de l’électricité.

Par type d’énergie, voici le coût en euros TTC du kilowattheure (source : ajena.org, janvier 2018) :

- Bois bûches : 0,043 €/kWh 
- Granulés de bois en vrac ou en sac : 0,070 €/kWh < 0,077 €/kWh
- Gaz naturel : 0,086 €/kWh
- Fioul domestique : 0,097 €/kWh
- Électricité : 0,152 €/kWh


Pour information, 1 kWh, c’est l’énergie nécessaire pour faire fonctionner un réfrigérateur combiné pendant une journée.
 

2. Le bois, l’énergie qui fluctue le moins en termes de prix

Énergie renouvelable souvent produite à proximité des clients utilisateurs -ce qui minimise les transports-, le bois est une ressource inépuisable non soumise aux aléas géopolitiques, comme peuvent l’être les énergies fossiles, voilà pourquoi son prix est plus stable. À titre comparatif, l’électricité a augmenté de 42 % en valeur nominale en 10 ans. Dans le même temps, le fioul s’est envolé de 96 % (source : quelleenergie.fr). 


La hausse de la demande du bois va-t-elle faire exploser le prix de l’offre ? 
Non. Certes, les ventes d’appareils de chauffage au bois vont augmenter, mais l’amélioration des performances énergétiques de ces appareils combinée à une isolation supérieure des logements devrait réduire les besoins de chauffage des utilisateurs de bois-énergie. 



3. Le bois, l’énergie qui crée le plus d’emplois localement

Le bois est une ressource naturelle non délocalisable. Il est donc créateur d’emplois et de richesses durables là où il est exploité. Choisir le bois-énergie « made in France », c’est soutenir l’activité économique et sociale de nos territoires et contribuer à l’indépendance énergétique de la France
 

425.000 : en France, le nombre d’emplois en directs ou indirects de la filière forêt-bois

4. Le bois-énergie, écologiquement neutre 

Avec un bilan CO2 neutre, le bois est considéré comme une énergie renouvelable et propre. Pendant sa croissance, il absorbe plus de dioxyde de carbone qu'il n'en libère lors de sa combustion, à condition d’utiliser du bois de qualité avec un équipement récent labélisé Flamme Verte. 
Le bois-énergie fait partie des leviers qui permettront d’atteindre l’objectif fixé par la France et l’Europe pour 2020, à savoir que les énergies renouvelables représentent 23 % de la consommation finale d’énergie. 
 

Le bois se reconstitue 1 million de fois plus vite que les énergies fossiles du type fioul et gaz
 

5. Le bois bûche, toujours disponible 

Avec le bois bûche, vous avez l’assurance de disposer d’une énergie disponible toute l’année et toujours prête à l’emploi quelles que soient les conditions météorologiques extérieures (veillez quand même à choisir des bûches de bois de qualité, sèches, propres et calibrées). Et puis entre nous, le bois-énergie apporte ce supplément de convivialité qu’aucune autre énergie ne peut revendiquer… Pareil pour la chaleur générée par le bois, tellement plus douce et plus homogène que l’électricité par exemple. 


Le bois en adéquation avec la RT2012
Si vous faites construire votre maison, sachez que depuis le 1er janvier 2013, toute nouvelle maison individuelle doit disposer d’une source d’énergie renouvelable, c’est l’une des exigences de la RT 2012. L’installation d’un poêle à bois, à granulés, ou d’un insert s’inscrit pleinement dans ce cadre réglementaire.


 

6. Le bois, énergie performante 

Le triptyque « Conduit certifié + Combustible de qualité + Appareil bois-énergie à haut rendement » garantit des performances énergétiques optimales. Les niveaux de rendement atteints par les appareils de chauffage au bois de dernière génération (poêles à bois, poêles à granulés) dépassent les 90 %, c’est-à-dire qu’ils restituent quasi-intégralement le pouvoir calorifique du combustible.

Pour être conforme et performante, l’installation doit être réalisée par un poseur certifié QUALIBOIS RGE. Vous avez un projet de chauffage ? Trouvez gratuitement un installateur près de chez vous.

 

7. Le bois, énergie sur mesure 

Le bois peut être utilisé en chauffage d’appoint (en complément d’une autre énergie) ou en chauffage principal. Dans ce dernier cas, il existe des chaudières à bois ou à granulés qui pourront chauffer l’ensemble des pièces de la maison. 

Pour s’approvisionner, il existe là encore plusieurs solutions. Le bois bûche est disponible dans différents conditionnements (sacs, packs, palettes filmées ou en vrac) et prêt à l’emploi (sec, propre et calibré), tandis que les granulés de bois sont eux commercialisés sous forme de sacs ou livrés en vrac à domicile... Commandé en ligne depuis chez soi ou acheté en magasin, le bois-énergie n’a jamais été aussi pratique !

 


Ces articles peuvent vous intéresser : 

Le bois-énergie et la forêt
Pour une gestion intelligente de votre stock de bois et de granulés

 

Autres articles

Plus d'articles