Les idées reçues sur le chauffage au bois

04/01/2016 - Economie d'énergie

Les préjugés en matière de chauffage au bois sont encore trop ancrés dans l’esprit du consommateur. Trop contraignant, encombrant, polluant… Balayez les idées reçues en découvrant la vérité sur ce mode de chauffage  et profitez du plaisir sans contrainte d’un bon feu de bois avec les combustibles nouvelles génération (bois bûches, bois densifié, granulés de bois).

idées reçues bois de chauffage

Idée reçue n°1 : Faire brûler du bois pollue la planète
FAUX : Le bois est une énergie renouvelable et propre. En effet, si on l’utilise dans un appareil récent, la combustion du bois sec libère un CO2 identique à celui de sa décomposition naturelle, rendant neutre son impact écologique.

Idée reçue n°2 : Le chauffage au bois contribue à la déforestation
FAUX : Dès lors qu’il est exploité dans le cadre d’une gestion raisonnée, le bois énergie participe, au contraire, à la croissance des forêts. Les coupes effectuées en forêt améliorent la croissance des arbres et la régénération des forêts.

Idée reçue n°3 : La surface des forêts diminue chaque année
FAUX : En France, la forêt s’étend de plus en plus. Aujourd’hui, 1/3 du territoire est occupé par 16,3 millions d’hectares de forêt. Depuis la fin des années 1990, la superficie de la forêt française s’est accrue de 78 000 hectares par an (source : ING).

Idée reçue n°4 : La fabrication des granulés de bois oblige à  couper des arbres
FAUX : Le granulé de bois que l’on appelle aussi  « pellet » est un combustible issu du recyclage des produits connexes des scieries (exemple : les sciures et copeaux de bois).

Idée reçue n°5 : Se chauffer au bois est contraignant
FAUX : Les combustibles nouvelle génération, conditionnés en sacs sont propres, pratiques et ultra performants.

Idée reçue n°6 : Se chauffer au bois exige un grand espace de stockage
FAUX : Les combustibles nouvelle génération sont produits en continu et distribués par un réseau de plus de 1 500 points de vente sur toute la France. Ils sont donc disponibles toute l’année, sont prêts à l’emploi et ne nécessitent aucun temps de séchage.

Idée reçue n°7 : Tous les appareils de chauffage au bois ne fonctionnent pas avec du bois densifié
FAUX : Les bûches de bois densifié remplacent aisément ou viennent en complément des bûches de bois traditionnel, dans tout type d’appareil à bois.

Idée reçue n°8 : Un bois de chauffage de qualité nécessite 2 ans de séchage avant consommation
FAUX : Les combustibles nouvelle génération sont issus d’un process de fabrication unique. Séchés à un taux d’humidité inférieur à 20%, ils s’utilisent sans délai.

Idée reçue n°9 : La performance calorifique est la même pour toutes les essences de bois
FAUX : Il existe une réelle différence entre les bûches de bois de feuillus durs (G1) et les bûches de bois de feuillus tendres (G2). Les premières ont une densité importante et assure un bon pouvoir calorifique. Elles garantissent un temps de combustion beaucoup plus long et régulièr que les bûches de bois G2.

Idée reçue n°10 : Le prix d’un bois sec (- de 20 % d’humidité) est plus élevé
FAUX : L’utilisation de bois sec permet  un rendement et un confort d’utilisation bien supérieur tout en utilisant moins de bois, ce qui contribue à faire des économies significatives.