Mon conduit de cheminée est-il aux normes ?

31/03/2017 - Réglementation

Ronan (Quimper) : « Cela fait deux ans que nous avons acheté notre maison, construite à la fin des années 1990. Elle est équipée d’une chaudière gaz et d’un poêle à bois. Les appareils fonctionnent bien, nous avons fait réaliser un entretien courant, mais je réalise que je n’ai aucune idée de la conformité des conduits aux normes en vigueur. Est-ce un problème ? »

reglementation conduits de cheminee

La conformité d’un conduit de cheminée aux normes en vigueur n’est pas un problème… tant qu’aucun problème ne se pose ! Encore que… ça aussi ça se discute ! Car l’expérience prouve qu’un vieux conduit au parcours tarabiscoté ou qu’une installation qui ne respecte pas les distances de sécurité par rapport aux parois ou aux planchers présentent de sérieux inconvénients : une efficacité énergétique moindre dans le premier cas, des risques pour la sécurité dans le second.

Le mieux est de tout savoir sur son conduit de cheminée ! Cela évite de s’inquiéter ou d’être désagréablement surpris, et ça peut même générer des économies. Or, bien souvent, vous ne connaissez pas l’installateur, vous avez une vague idée de la date à laquelle l’installation a été faite ou modifiée, et vous n’avez pas forcément envie d’aller ramper dans le grenier pour creuser le sujet, que vous ne maîtrisez pas de toute façon…

Pour être sûr d’avoir un conduit aux normes

Faites appel à un installateur qualifié, certifié Qualibois/RGE. Lui seul pourra établir un diagnostic complet et réaliser la mise aux normes de votre conduit si nécessaire.
> Etre contacté par un installeur Cheminées Poujoulat

Les indices qui peuvent vous guider

• L’âge du logement ou sa date de rénovation donne une indication sur la conformité du conduit aux normes d’installation.

• L’âge du conduit donne le même type d’indication. Depuis les années 90 les conduits ont une plaque signalétique apposée directement dessus ou à côté.

• Vous avez identifié l’installateur : est-il certifié ? Est-il formé ? Vous pouvez l’interroger s’il est toujours en activité.

• Le conduit a-t-il toujours été relié à l’appareil de chauffage existant ? Y a-t-il eu des modifications visibles (un insert placé dans une ancienne cheminée, un poêle à bois installé dans une chambre et relié à un ancien conduit, un local chaufferie agrandi ou ajouté, etc.) ?

Ce que vous devez savoir

• Les normes d’installation des cheminées (ou conduits de cheminée), dites « normes NF DTU » sont désignées par une numérotation, selon l’usage du conduit et de l’appareil qui y est associé. Par exemple DTU 61.1 pour le gaz, DTU 24.1 pour le bois énergie.

• Il ne faut pas les confondre avec les normes CE, qui s’appliquent aux appareils de chauffage et aux conduits métalliques (autrement dit, les produits installés). Mais « être aux normes », c’est avoir les unes et les autres.

• Les Documents techniques unifiés (DTU) sont établis par la Commission Générale de Normalisation du Bâtiment. Ce sont des documents de référence très riches, qui contiennent des définitions, cadrent la conception des produits, fixent les règles de mise en œuvre, traitent des travaux d’entretien.

• La norme NF DTU 24.1 concerne l'installation des conduits de cheminée et ouvrages de fumisterie et s'applique pour l'évacuation des fumées de tous types d'appareils de combustion (chaudières, poêles, cuisinières, inserts, foyers ouverts), et tous types de combustibles usuels (gaz naturel ou GPL, fioul domestique ou lourd, charbon, bois en bûches, briquettes, granulés ou plaquettes), sans limite de puissance.

Quelques points de réglementation pour les cheminées

Le dépassement de faîtage
Il doit dépasser d’au moins 40 cm toute partie de construction située à moins de 8 mètres.

Le dévoiement des conduits de cheminée individuels métalliques
Il est autorisé à la condition que le conduit ne compte par plus de deux dévoiements, d’une longueur inférieure ou égale à 5 mètres chacun, dont l’angle ne peut excéder 45°.

Distance de sécurité par rapport aux matériaux combustibles environnant le conduit
La distance doit être au minimum de 8 cm, quelle que soit la construction. Mais elle varie selon la résistance thermique du conduit et la température des fumées.

Débouché du conduit au plafond
L’intégralité de la section extérieure d’un conduit métallique doit se situer dans la pièce où se trouve l’appareil de chauffage. La liaison ne doit pas être positionnée dans l’épaisseur du plafond ou dans le volume d’un faux plafond.

Arrivée d'air comburant indépendante 
La prise d'amenée d'air comburant doit être située soit directement à l'extérieur, soit dans un local ou un espace ventilé sur l'extérieur.
Si prise d'air directe sur l'extérieur, elle doit être placée dans la mesure du possible 
face aux vents dominants.

 

> Pour en savoir plus sur la norme NF DTU 24.1 qui réglemente les conduits de cheminée, consultez notre dossier sur réglementation des conduits de fumée 

 

> Feuilletez ou téléchargez le Guide conseil Poujoulat, en application de la NF DTU 24.1 et de la réglementation thermique RT 2012
 

 

 

 

 

Autres articles

Plus d'articles