Norme NF DTU 24.1 : réglementation des conduits de fumée

20/09/2016 - Réglementation

La norme NF DTU 24.1 vise la réalisation des conduits de fumée desservant un ou plusieurs appareils de chauffage. Elle fait régulièrement l’objet de nouveaux amendements qui modifient les règles spécifiques d'installation des systèmes d'évacuation des produits de combustion.

Présentation de la norme NF DTU 24.1
Norme NF DTULa norme NF DTU 24.1 constitue le document normatif de référence dans le domaine de l'installation des conduits de fumée et ouvrages de fumisterie. Elle précise les règles de conception et de mise en œuvre des conduits de fumée, conduits de raccordement, et carneaux. Il est primordial que les installations de conduits de fumée soient effectuées dans le respect des règles de l'art et de la NF DTU 24.1.

La norme NF DTU 24.1 s'applique pour l'évacuation des fumées de tous types d'appareils de combustion (chaudières, poêles, cuisinières, inserts, foyers ouverts), et tous types de combustibles usuels (gaz naturel ou GPL, fioul domestique ou lourd, charbon, bois en bûches, briquettes, granulés ou plaquettes), sans limite de puissance.

La norme NF DTU 24.1 traite également des travaux d’entretien, du ramonage, du contrôle et de la vérification après feu de cheminée. Le diagnostic préalable devra permettre d’évaluer l’état d’un conduit existant avant son utilisation ou sa réutilisation. Si le conduit de fumée ne permet pas l’usage prévu, des procédés de réhabilitation pourront être envisagés : le chemisage ou le tubage du conduit de fumée existant ou le remplacement par un conduit neuf.

La norme est constituée de 3 parties :
NF DTU 24.1 P1 (02/2006 + A1: 12/2011) : "Règles générales"
NF DTU 24.1 P2 (02/2006 + A1: 12/2011) : "Règles spécifiques pour l'installation des appareils à gaz de type B"
NF DTU 24.1 P3 (02/2006) : "Cahier des Clauses Spéciales" (clauses administratives pour les marchés dans le neuf et la réhabilitation)

Note : cette norme NF DTU 24.1 a été publiée une première fois en mars 1976 (une seule partie), puis remplacée en février 2006 par 3 parties qui viennent de faire l'objet d'amendements en décembre 2011. Ces documents peuvent être achetés auprès de l'AFNOR ou du CSTB.

Analyse commentée de la norme NF DTU 24.1

Définitions :
La norme NF DTU 24.1 donne de nombreuses définitions telles que la distinction entre conduit en pression ou en dépression (tirage naturel), conduit en situation intérieure ou extérieure, composant ou ouvrage, coffrage ou habillage ou gaine, tubage, et surtout remplace la notion "d'écart au feu" par "distance de sécurité".

Conception :
La norme NF DTU 24.1 indique les désignations des composants selon les normes européennes et suivant 6 critères : température, pression, résistance aux condensats, résistance à la corrosion, résistance au feu de cheminée, et distance de sécurité.
Cette norme impose aussi de vérifier le dimensionnement du conduit de fumée selon la norme NF EN 13384-1 (si un appareil raccordé) ou NF EN 13384-2 (si plusieurs appareils).

Distance de sécurité :
C'est la distance minimale que l'installateur doit respecter entre la face externe du conduit de fumée et tous les matériaux combustibles adjacents. Par exemple : Dans le cas d’un conduit de cheminée isolé métallique, la distance de sécurité sera de 8 cm entre la paroi extérieure et les matériaux combustibles. Dans le cas du tubage, cette distance est toujours mesurée à partir de la face externe du conduit d'origine. L'installateur doit respecter la valeur la plus élevée entre la distance déclarée par le fabricant du conduit et celle de la NF  DTU 24.1 (qui dépend de la classe de température du conduit et de sa résistance thermique).

Prolongement haut et bas d’un conduit de fumée métallique existant
Les conduits métalliques rigides sont construits avec des composants issus du même fabricant et assemblés selon ses recommandations et avec les accessoires prévus à cet effet. Le prolongement haut ou bas du conduit est réalisé avec les mêmes composants que le conduit existant afin d’assurer une continuité parfaite du montage (étanchéité, solidité, résistance thermique).

Des montages réalisés avec des adaptateurs issus d’autres origines vous exposeraient, d’une part à un non-respect du DTU 24.1 et d’autre part à une perte de garantie et surtout à des risques importants au niveau de votre sécurité.

Plaque signalétique :
L'installateur d'un conduit de fumée doit systématiquement apposer une plaque signalétique sur celui-ci ou à proximité. Cette plaque indique la désignation du conduit.

NOUVEAU : Poujoulat vous propose CATCHECK, le carnet d’entretien en ligne de votre système de chauffage.

Notice CE :
Il est impératif de respecter, en plus des exigences de la NF DTU 24.1, les prescriptions particulières indiquées dans la notice de chaque conduit système métallique, exigée par le marquage CE.

Autres règles de mise en œuvre des conduits de fumée :
- un maximum de 2 dévoiements, à 45° maxi, est autorisé sur le conduit de fumée,
- les traversées de planchers doivent permettre la libre dilatation des conduits.
- lors de la traversée d’étage, le coffrage protégeant le conduit isolé doit être ventilé (en haut et en bas).

Conduit de raccordement :
Il doit être installé uniquement dans la chaufferie quand la puissance calorifique est supérieure à 85 kW, et ne doit pas transiter dans d'autres locaux que celui où se trouve l'appareil dans les autres cas (installations domestiques notamment). Sont autorisés sur le conduit de raccordement un maximum de 2 coudes à 90° maxi pour tous les appareils, sauf pour les inserts et foyers ouverts (45° maxi selon NF DTU 24.2). Des distances de sécurité spécifiques aux conduits de raccordement simple paroi sont à respecter (cf. article 13.2 de la NF DTU 24.1 pour les différents cas de figure).

Tubage :
Le tubage a pour but essentiel d'assurer l'étanchéité d'un conduit existant qui ne serait plus étanche. Il peut aussi notamment servir à une adaptation de l'ouvrage à une classe de résistance à la corrosion et/ou aux condensats, ou à une section plus appropriée. Il est interdit de tuber un conduit de fumée sur une partie de son parcours et de réaliser un tubage avec un conduit de raccordement. Un ramonage, voire un débistrage, est impératif avant la mise en œuvre du tubage.

Guide conseil Poujoulat en application de la NF DTU 24.1 et de la réglementation thermique RT 2012

Ce guide est destiné à faciliter l’application des Règles de base de construction pour la mise en œuvre de conduit de fumée individuels (type métallique composite rigide), des conduits de raccordement et des tubages raccordés à des appareils à combustibles bois.

Il intègre les principales prescriptions de la norme NF DTU 24.1 et 24.2 ainsi que de la nouvelle réglementation thermique RT 2012.

Feuilleter le guide en ligne

Se former à l’installation de conduits de fumée conformément à la norme NF DTU 24.1

logo AGECICLes professionnels installateurs doivent posséder les connaissances requises pour mener à bien leurs réalisations en conformité avec la législation et les règles de l'art pour la sécurité des biens et des personnes. Depuis 2015, pour faire bénéficier les particuliers des aides publiques (CITE, TVA, ECO PRET TAUX ZERO), les professionnels doivent être qualifiés RGE.

Le centre de formation AGECIC, spécialisé en installations de combustion et énergies renouvelable, propose à cet effet des formations qualifiantes et de perfectionnement :

Les principaux textes réglementaires

  • Arrêté du 22/10/1969 (conduit de fumée)
  • Arrêté du 31/05/2005 et circulaire du 24/06/2008 (Loi sur l'air et obligation d'un conduit de fumée)
  • Décret du 27/11/2008 et arrêté du 23/02/2009 (prévention des intoxications au CO)
  • Arrêté du 2/08/1977 (installations de gaz)
  • Arrêté du 23/6/1978 (installations fixes de chauffage et d'eau chaude sanitaire)
     

Pour en savoir plus :

www.legifrance.gouv.fr
www.afnor.org
www.cstb.fr

Autres articles

Plus d'articles