Qu’est-ce que le Label E+C- (Énergie+ Carbone-) ?

04/04/2018 - Réglementation

Le Label E+C- est un label dont vous avez sans doute déjà entendu parler. On résume ici l’essentiel de ce que vous devez savoir à propos de ce label lancé fin 2016 conjointement par l’État et les filières du bâtiment et de l’immobilier.

Le Label E+C-, c’est quoi ?

Le Label E+C-, pour Énergie+ Carbone- ou Énergie Positive & Réduction de Carbone, s’inscrit pleinement dans le cadre de la lutte contre le changement climatique portée par la loi de transition énergétique et l’accord de Paris sur le climat (COP21). Son ambition première est de promouvoir et de généraliser les bâtiments à énergie positive et à faible empreinte carbone.

La co-construction pour rédiger la future réglementation énergétique et environnementale

En amont de la rédaction de la future réglementation énergétique et environnementale censée définir les standards de la construction de demain, l’État a souhaité impliquer les professionnels du secteur en expérimentant en conditions réelles « l'adéquation entre niveau d’ambition environnementale, maîtrise des coûts de construction, capacité des entreprises et des équipementiers à satisfaire ces ambitions ». C’est ainsi qu’apparait le Label E+C-. 

En d’autres termes, les tests menés grandeur nature dans le cadre du Label E+C- vont permettre d’évaluer la faisabilité technique et financière des procédés et solutions mis en œuvre, et de recenser les bonnes/mauvaises pratiques en collectant les différents retours d’expérience.

Mieux comprendre l’expérimentation E+C- 

 

 

Le Label E+C- pour les maîtres d’ouvrage volontaires

Basé sur le volontariat, le Label E+C- est un label expérimental. Les maîtres d’ouvrage qui souhaitent s’engager dans cette démarche sont invités à suivre le référentiel "Énergie-Carbone" et la méthodologie déterminés par l’expérimentation. 

L’objectif est simple, mesurer les empreintes carbone et énergétique d’un bâtiment pendant tout son cycle de vie, c’est-à-dire depuis la production des éléments qui le composent jusqu’à sa déconstruction.  

Les 5 étapes du cycle 


Source : www.batiment-energiecarbone.fr | Illustration : CITIZENPRESS

Quels sont les niveaux de performance définis par le Label E+C- ?

Le Label E+C- évalue deux critères sur plusieurs niveaux de performance : 

L’énergie, avec quatre indicateurs "Bilan Bepos" :

Le carbone, avec deux indicateurs "Carbone" : 
- Eges : les émissions de Gaz à Effet de Serre (CO2eq/m2) sur l’ensemble du cycle de vie du bâtiment. 
- EgesPCE : les émissions de Gaz à Effet de Serre (CO2eq/m2) liées aux produits de construction et équipements du bâtiment. 

Quels types de bâtiments sont concernés par E+C- ?

Peuvent participer à l’expérimentation les bâtiments neufs soumis à la RT2012 et situés en métropole : 

- Les maisons individuelles ou accolées, 
- Les bâtiments collectifs d’habitation, 
- Les bâtiments à usage de bureau. 

Si les bâtiments ne relèvent pas de la réglementation thermique en vigueur, ils peuvent malgré tout contribuer à l’expérimentation sur le volet lié au contenu carbone relatif à la construction.

Les maîtres d’ouvrage souhaitant s’engager dans la démarche devront concevoir et construire des bâtiments suivant le référentiel et pouvant atteindre les niveaux de performance définis sur les deux critères énergie et carbone. L’évaluation peut être réalisée de manière autonome ou confiée à des certificateurs, tierces parties indépendantes ayant conventionné avec l’État.


Le label E+C- atteste du respect des bonnes pratiques mises en place dans un bâtiment performant aux niveaux énergétique et environnemental


Plus d’information sur le Label E+C- : www.batiment-energiecarbone.fr

 


En savoir plus sur le Bepos, le bâtiment à énergie positive

Un BEPOS est un bâtiment qui génère plus d’énergie qu’il n’en consomme pour son fonctionnement. Dans sa conception, il vise à minimiser le recours aux énergies non renouvelables. Voici comment : 

- En réduisant la consommation d’énergie par un bâti performant ; 
- En recourant au maximum aux énergies renouvelables ; 
- En contribuant à la production d'électricité renouvelable (consommée directement par l’habitat ou redistribuée sur le réseau local). 


Ces articles peuvent vous intéresser :

RT 2012, les systèmes bois énergie Poujoulat
Conduits pour poêles RT 2012 ou étanche