Ramoner et entretenir son installation bois même pendant l’hiver

23/01/2018 - Réglementation

C’est le plus souvent au cœur de l’hiver que les utilisateurs d’appareils au bois (poêles et inserts) se félicitent de leur installation. Mais pour en profiter pleinement et sereinement, rien de tel qu’un entretien et un contrôle régulier effectué par un professionnel. D’ailleurs, la loi exige, comme la plupart des compagnies d’assurances, un ramonage pendant la période de chauffe. Petit rappel de ce que dit la loi.

Sécurité, économies et protection de l’environnement avant tout

Avant toute autre chose, rappelons que c’est le règlement sanitaire départemental (RSD) qui fixe le cadre légal dans le domaine de l’équipement technique du bâtiment et établit les prescriptions en matière d’hygiène et de santé. Il en existe un pour chaque département et s’applique localement aux communes du département.

La norme NF DTU 24.1 est, quant à elle, la norme "appliquée pour l'évacuation des fumées de tous types d'appareils de combustion (chaudières, poêles, cuisinières, inserts, foyers ouverts), et tous types de combustibles usuels (gaz naturel ou GPL, fioul domestique ou lourd, charbon, bois en bûches, briquettes, granulés ou plaquettes), sans limite de puissance". Elle traite également "des travaux d’entretien, du ramonage, du contrôle et de la vérification après feu de cheminée". Ce texte officiel vise les objectifs suivants :

  • - Eviter les dangers d’intoxication,
  • - Protéger les personnes et les biens contre l’incendie,
  • - Lutter contre la pollution atmosphérique,
  • - Réduire les consommations de combustibles.


Et pour ce faire, la norme NF DTU 24.1 exige un ramonage périodique des conduits de fumées et des conduits de raccordement. Les conduits de fumée d’appareils à bois doivent être ramonés deux fois par an dont une fois au minimum pendant la période de chauffe. Par dérogation un seul ramonage suffit pour les combustibles gazeux (gaz naturel, propane).

Les souches, conduits et accessoires des conduits de fumée (…) doivent être vérifiés lors des ramonages et remis en état si besoin.

Un certificat de ramonage doit être remis à l’usager précisant le conduit de fumée ramoné et son implantation, et attestant de la vacuité du conduit sur toute sa hauteur.

Les éventuelles anomalies constatées lors de ce ramonage doivent être signalées sur le certificat afin de réaliser les travaux de réparation nécessaires.

 

 

Ramonage ou débistrage ?

Le ramonage consiste à nettoyer mécaniquement les parois intérieures d’un conduit de fumée sur toute sa longueur pour éliminer les dépôts ou suies accumulés. 

Le débistrage peut être nécessaire si les parois internes du conduit sont recouvertes d’une épaisse couche de goudron durci impossible à nettoyer par un simple ramonage. L’utilisation d’outils adaptés doit être l’œuvre d'un professionnel.

→ Cannes de ramonage, hérissons, aspirateurs, dérouleurs, sac à filtres... L'entretien nécessite l'emploi d'un matériel adapté

Entretien régulier : des économies à la clé

Un conduit encrassé, un défaut d’étanchéité ou tout autre anomalie, et c’est la performance de l’installation bois qui peut être impactée ! Les risques ? Un rendement moindre de l’appareil, une mauvaise combustion, une surconsommation de combustible, une dégradation de l’appareil et du système, avec un coût total d’utilisation plus élevé. Voilà pourquoi le contrôle de son installation en période d’utilisation est capital.

Vous souhaitez faire vérifier l’état du conduit de fumée avant de l’utiliser ? Réalisez un diagnostic des conduits de fumées existants

Le diagnostic d’un conduit de fumée existant permet d’évaluer son état avant utilisation ou réutilisation. Il comporte quatre parties :

  • - Identification (collecter un maximum d’informations sur le conduit),
  • - Vacuité (s’assurer que le conduit ne présente pas "d’obstacle")
  • - Étanchéité (tester l’étanchéité du conduit et mesurer la perméabilité à l’air)
  • - Réhabilitation (calculer la nouvelle section, réparer le conduit existant)

    •   Pour l’entretien et le contrôle de votre système de chauffage, nous vous invitons à vous rapprocher de votre installateur.

    •  

Questions/réponses

Vous êtes nombreux à interroger notre service consommateurs Cheminées Poujoulat à propos du ramonage et de l'entretien du conduit d'évacuation des fumées. Nous répondons aux 6 questions les plus fréquemment posées.

"Comment connaître le nombre de ramonage réglementaire de mon département ?"
En général la réglementation impose deux fois par an pour les appareils à combustibles solides et liquides (charbon, bois, fioul) par dérogation un seul ramonage suffit pour les combustibles gazeux (gaz naturel, propane). 

Toutefois, pour vous en assurer, nous vous conseillons de consulter le règlement sanitaire départemental (RSD) de votre département. 

"La réglementation impose deux ramonages par an. En cas de sinistre, l’assurance peut-elle tolérer un seul ramonage ?"
Seule votre assurance peut vous répondre. Dans tous les cas, il est conseillé de respecter la réglementation. 

"Qui est habilité à délivrer le certificat de ramonage ?"
Seul un ramoneur qualifié est habilité à fournir un certificat de ramonage. 

"La réglementation est-elle différente pour le locataire d’un logement ?"
Si un logement est occupé par un locataire, le ramonage incombe à ce dernier. S’il s’agit d’un conduit collectif, le ramonage est sous la responsabilité de la copropriété. 

"Combien coûte un ramonage ?"
Un ramonage coûte entre 50 € et 100 €, mais ce prix peut varier selon les régions. 

"Le ramonage doit-il s’effectuer du haut vers le bas ou du bas vers le haut"
Les deux techniques sont utilisées, le choix incombe au ramoneur selon l’appareil et les accès au conduit. 


  •  
    • CAT-CHECK, le carnet d’installation et d’entretien en ligne de votre système de chauffage

Mis en place par Cheminées Poujoulat, CAT-CHECK est un carnet de chauffage en ligne qui sauvegarde l’ensemble des informations liées à une installation. Une intervention sur votre conduit de cheminée, une maintenance, un ramonage… Tout l’historique du chantier et de l’installation est ainsi enregistré et accessible simplement dans un seul et même service sécurisé.

Vous ne souvenez pas de la date du dernier ramonage ? ni du professionnel qui est intervenu ? ni de la nature de l’intervention ? Vous achetez ou gérez un bien immobilier et vous souhaitez consulter les données complètes de l’installation ? Vous avez peut-être égaré vos factures et devis ? Pas d’inquiétude, CAT-CHECK sait tout !

→ Pour en savoir plus sur ce service, créer votre compte et accéder à CAT-CHECK, rendez-vous sur catcheck.poujoulat.com

 

Autres articles

Plus d'articles