Construire sa maison avec la RT2012 : ce qu’il faut savoir…

17/06/2016 - Economie d'énergie

La facture de chauffage d’une maison « basse consommation » est en moyenne de 250 €/an, contre plus de 1 800 €/an pour une maison mal isolée… et qui impacte plus notre environnement.

C’est pourquoi la réglementation RT2012 a pour objectif de diviser par 3 la consommation énergétique des bâtiments, en augmentant leurs performances en matière d’isolation et de gestion des énergies sans nuire au confort des occupants. Voici comment y parvenir.

Si vous vous lancez dans la construction de votre maison, ou si vous réalisez une extension de plus de 100 m2, vous devez vous conformer à de nouvelles contraintes réglementaires. En contrepartie, vous allez bénéficier d’un logement plus économe, plus confortable, plus sobre en énergie, donc plus respectueux de l’environnement.

Voici les 7 principaux points à respecter pour réussir votre maison RT2012.

  • 1. Les besoins bioclimatiques

Le coefficient Bbio, ou Besoin bioclimatique conventionnel, concerne le chauffage, la climatisation et l’éclairage.Il s’obtient en optimisant le bâtiment indépendamment des systèmes énergétiques mis en œuvre. Par exemple en travaillant sur l’orientation et la disposition des fenêtres, pour favoriser les apports solaires d’hiver et se protéger de l’excès de chaleur en été (pas plus d’1/4 des fenêtres à l’Est et à l’Ouest). Ou encore en limitant les déperditions thermiques par des volumes compacts et une bonne isolation des parois opaques (murs, toiture, dalle) et des baies (double ou triple vitrage).

  1. 2. La consommation d’énergie primaire

La consommation d’énergie primaire (coefficient Cepmax) prend en compte cinq usages : le chauffage, la production d’eau chaude sanitaire, le rafraîchissement, l’éclairage et la ventilation. L’ensemble de ces consommations ne doivent pas dépasser 50kWh/m2.an en construction neuve (selon la zone climatique)

  1. 3. La température intérieure conventionnelle

Le coefficient Tic concerne la température intérieure conventionnelle en période de forte chaleur. L’objectif est d’obtenir un bon niveau de confort et d’éviter les surchauffes sans climatiser.

  1. 4. Les ponts thermiques

Ce sont des sources de déperditions de chaleur cachées importantes… Par exemple, dans le cas d’une isolation par l’intérieur, attention à la continuité de l’isolant à la jonction plancher/mur.

  1. 5. L’étanchéité à l’air

Dans une maison individuelle, la perméabilité à l’air doit être inférieure à 0,6 m3/h.m².
Le renouvellement d’air est assuré par un système de ventilation performant (simple ou double flux), ce qui limite les déperditions thermiques tout en assurant la bonne qualité de l’air intérieur.
Un test d’étanchéité à l’air réalisé par un diagnostiqueur agréé est obligatoire en fin de chantier.

  1. 6. La surface vitrée

L’éclairage naturel doit également être privilégié. La surface totale des ouvertures vitrées doit être au moins égale à 1/6e de la surface habitable.

  1. 7. Les énergies renouvelables

La maison RT2012 est obligatoirement équipée d’une source d’énergie renouvelable (EnR), qui peut être la source de chauffage principal : chaudière ou poêle à bois, foyer fermé, insert, chauffe-eau solaire, production d’électricité photovoltaïque, raccordement à un réseau de chaleur alimenté à plus de 50 % par des EnR.

Le Bois Énergie, efficace et économique

Avec le chauffage au bois, qu’il soit principal ou d’appoint, vous avez le choix ! Bûches, bûches densifiées, granulés, plaquettes sont des combustibles de qualité au taux d’humidité contrôlé (NF biocombustibles solides / NF Bois de chauffage), à l’excellent pouvoir calorifique (+ 10 à 15 % de rendement), dont l’utilisation permet de lutter contre les émissions de gaz à effet de serre.

Important : pour optimiser votre consommation de bois, équipez-vous d’un appareil de chauffage haute performance, labellisé Flamme Verte 5 étoiles.

Notre conseil : portez la plus grande attention à l’emplacement de votre conduit de cheminée lors de la conception de votre projet. Et assurez-vous de la parfaite étanchéité du conduit et de votre installation toute entière, en confiant vos travaux à un professionnel qualifié et en choisissant du matériel de qualité. Les systèmes Poujoulat garantissent un emboîtement calibré des différents éléments de conduit, renforcé par un collier de sécurité. Selon les caractéristiques de votre installation, il existe de multiples solutions pour répondre aux exigences de perméabilité à l’air et la continuité de l’isolation indispensables à votre maison RT2012 (système Coqisol). 

N’oubliez pas… Vous devez fournir à l’autorité qui instruit votre permis de construire deux attestations :

  • • la première lors du dépôt du permis de construire
  • • la seconde lors de l’achèvement des travaux (test d’étanchéité à l’air)

Pour plus d’informations : www.rt-batiment.fr
 

Autres articles

Plus d'articles