La cheminée pour les débutants - Épisode 05

Notre collection s'enrichit de 5 nouveaux acronymes, toujours très présents dans le jargon du bâtiment et des énergies : DPE, HPE/THPE, FDES, E+C-. 

DPE, le Diagnostic de Performance Énergétique

Le DPE signifie "Diagnostic de Performance Énergétique". Ce document informatif est obligatoire pour tout propriétaire ou bailleur souhaitant vendre ou louer un bien immobilier (maison ou appartement). Un professionnel évalue la classe énergétique de la maison sur plusieurs critères :

- La qualité du bâtiment ou du logement (superficie, murs, fenêtres, isolation, matériaux, orientation, etc.)
- Le type d’équipements de chauffage, de production d’eau chaude sanitaire, de refroidissement et de ventilation.

Si des factures énergétiques existent (celles des 3 dernières années), le DPE indique la consommation d’énergie réelle du bâtiment. Sans facture, la consommation d’énergie est estimée au regard de l’ensemble des éléments listés plus haut.

Le bâtiment obtient ainsi deux notes globales allant de A à G sur sa consommation d’énergie primaire, et sur sa quantité de gaz à effet de serre émise, A correspondant à la classe la plus performante. 

Ce document a également une fonction "incitatrice", puisqu’il suggère les travaux à mener dans le bâtiment pour améliorer sa performance thermique.

Informatif jusque-là, le DPE sera opposable en 2021, c’est-à-dire que le vendeur, le bailleur, l’acheteur ou le locataire du bien pourra se retourner juridiquement contre le professionnel du diagnostic en cas d'erreur ou de manquement dans l'établissement du DPE.

À la même date, le DPE indiquera plus précisément les matériaux de construction, la nature et l’épaisseur des isolants, le mode de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire (ECS) et la qualité thermique des vitrages.

Ne pas confondre DPE et Audit énergétique

Si les deux études permettent d’évaluer la performance énergétique des bâtiments, elles ne l’évaluent pas de la même manière. L’audit énergétique est une étude approfondie (et plus coûteuse) qui prend en plus en compte l’éclairage, la ventilation, les consommations énergétiques, la situation géographique du bâtiment, etc.

Non obligatoire pour la mise en vente ou en location d’un bien immobilier, il est en revanche incontournable pour les bâtiments "à usage principal d’habitation en copropriété de cinquante lots ou plus".

Les chaudières HPE et THPE

Les labels HPE, pour "haute performance énergétique" et THPE, pour "très haute performance énergétique", qualifient les chaudières selon leur niveau de performance.

Une chaudière THPE affiche un rendement énergétique d’au moins 92 % (on parle plus exactement d’ETAS pour "efficacité énergétique saisonnière"), ce qui la classe au-dessus d’une chaudière HPE. Le label THPE est actuellement le plus haut niveau de performance du marché, ce qui signifie que ce sont les appareils qui vont consommer moins d’énergie pour une restitution au moins égale. 

HPE ou THPE, quelle chaudière est éligible aux aides ?

Les aides financières liées aux travaux de rénovation énergétiques incitent naturellement à se tourner vers les équipements les plus performants, car ce sont aussi les moins énergivores.

Sachez que les chaudières THPE sont les seules à pouvoir bénéficier d’aides comme le Coup de pouce chauffage, le taux de TVA réduit à 5,5 % ou l’éco-prêt à taux zéro, des dispositifs qui excluent désormais les chaudières HPE.

En savoir plus sur les aides financières.

FDES, la fiche de déclaration environnementale et sanitaire

La FDES est un document normalisé présentant les résultats de l’Analyse de Cycle de Vie (ACV) des produits de construction, depuis l’extraction des matières premières jusqu’à leur fin de vie.

Dans une démarche d’éco-conception des bâtiments, c’est un document-clé qui va permettre aux professionnels de mesurer précisément l’impact environnemental et sanitaire des matériaux et équipements, et donc de les guider dans leur prise de décision, au-delà des critères esthétiques, prix ou fonctionnels. 

La FDES va dans le sens d’autres programmes (voir E+C-) qui prennent également en compte l’impact environnemental d’une construction neuve tout au long de son cycle de vie. 

Que dit une FDES ?

Chaque FDES est spécifique à un produit. Elle détaille des informations "multicritères, objectives, quantitatives et qualitatives relatives à une fonction et une durée de vie du produit dans l’ouvrage".

La FDES, qui a une validité de 5 ans, est à l’initiative du fabricant. Mais depuis 2017, elle est obligatoirement vérifiée par un organisme indépendant reconnu par un programme de vérification conventionné par l’État.

Le label Énergie + Carbone - (E+C-) 

Le label E+C-, pour Énergie + Carbone -, est une démarche expérimentale menée depuis 2016. Ce label renforce le niveau d’exigence de la RT 2012 en considérant un nouvel indicateur : le carbone.

Avec le label E+C-, c’est tout le cycle de vie du bâtiment qui va être scruté, depuis la production des éléments et équipements qui le composent jusqu’à sa destruction, en passant bien sûr par sa construction et son utilisation.

L’objectif du programme, ouvert à tous les professionnels du bâtiment sur le principe du volontariat, est de mettre en application et à l’épreuve les référentiels du label avant de les imposer, ou non, à plus grande échelle.

Les retours d’expérience collectés permettront de vérifier "l'adéquation entre niveau d’ambition environnementale, maîtrise des coûts de construction, capacité des entreprises et des équipementiers à satisfaire ces ambitions".

Des résultats de cette expérimentation grandeur nature, l’État et ses partenaires s’inspireront ensuite pour déterminer les standards de construction de demain (la RE 2020), toujours dans un objectif de promotion et de généralisation des bâtiments à énergie positive et à faible empreinte carbone.

En savoir plus sur le label E+C-

CES ARTICLES PEUVENT VOUS INTÉRESSER