Un nouveau poêle à granulés pour gagner en confort

Pendant près de 8 ans, le poêle à bois bûches était le mode de chauffage principal de la maison (il couvrait à lui seul 95 % de leurs besoins domestiques). Séduits par le bois énergie, ils ont décidé de le remplacer par un poêle à granulés, principalement pour des raisons de simplicité d’utilisation. Ces parents de deux jeunes enfants nous ont ouvert les portes de leur foyer pour l’installation de leur nouvel appareil. 

Avant et après, l'ancien poêle à bois remplacé par un nouveau poêle à granulés

Des utilisateurs fans de bois énergie 

Avant de s’installer dans cette maison en 2013, le couple recherche déjà un bien doté d’un chauffage au bois : « La présence d’un poêle à bois était presque un critère essentiel dans le choix de la maison. Il y a ce charme de la flamme, et puis en matière de coût d’énergie, se chauffer au bois est beaucoup plus économique que de se chauffer à 100 % à l’électricité. » 

L’utilisation de l’électricité n’est en effet pas dans les habitudes du couple, qui préfère l’utiliser en appoint et de manière limitée via un système de chauffage au sol : « En hiver, l’électricité ne nous servait qu’à des moments bien précis, par exemple pour réchauffer rapidement la maison après une absence prolongée, ou pour compléter ponctuellement. » Confirmation sur la facture d’énergie, l’électricité ne représente que 5 % des consommations totales de chauffage du foyer, le bois les 95 % restant. 

Un poêle à granulés à la place du poêle à bois 

« Le poêle à bois était déjà installé lorsque nous avons emménagé dans cette maison en 2013, un poêle à bois qui nous satisfaisait mais qui était surdimensionné pour la taille de notre maison. » L’appareil chauffe en effet les 120 m² de l’habitation sans aucun problème, un peu trop même au goût des propriétaires : « Il chauffait parfois beaucoup trop, il fallait l’alimenter régulièrement, et puis évidemment, il s’éteignait la nuit. » 

Ils décident donc de remplacer l’ancien appareil à bois bûches par un poêle à pellets. 

Programmation, autonomie de fonctionnement… What else? 

Grands utilisateurs de bois, ils voient plusieurs avantages à cette nouvelle génération de poêle à granulés : « Un stockage de combustible plus simple pour nous, moins de manipulation, moins de poussière, des performances constantes, la possibilité de programmer et d’allumer à distance avec le smartphone, la fonction stand-by qui permet d’arrêter le poêle lorsque la température demandée est atteinte, la porte froide pour les enfants… » 

Côté conduit d’évacuation de fumée, l’installation en place est en partie réutilisée, comme le précise l'installateur et gérant de L’Univers du poêle et cheminée : « Toute l’installation était de marque Cheminées Poujoulat, ce qui a simplifié l’intervention. Pour simplifier, la partie dans les combles a simplement été tubée puis prolongée par un conduit PGI jusqu’à l’appareil. » Gain de temps pour l’installateur, gain d’argent pour les clients. 

L’installation de chauffage du toit jusqu’à l’appareil  

En toiture, la sortie de toit TRADINOV en place est conservée, tout comme le conduit Inox-Galva d’origine en diamètre 230. « Il faut juste l'adapter pour pouvoir raccorder l'appareil avec un conduit concentrique PGI », explique l'installateur. Le conduit dans les combles est donc tubé avec un conduit flexible, le kit d’adaptation pour sortie de toit (KST PGI 230 réglable) assurant la bonne fixation du système en haut et en bas. 

La partie haute du KST PGI, installée au niveau de la sortie de toit

Débouchant dans la pièce de vie, la partie inférieure du kit est ensuite prolongée jusqu’au poêle avec le conduit concentrique PGI (ED 1000). 

Au plafond, pour masquer la partie basse du conduit Inox-Galva, un élément droit de finition avec rosace. 

Enfin, du côté de l’appareil, c’est un poêle à granulés EDILKAMIN étanche qui est posé, un appareil raccordable en coaxial, c’est à dire avec une entrée d’air comburant par le conduit. L’ensemble de la configuration est parfaitement étanche. 

Les étapes successives de la pose du conduit PGI jusqu'au poêle à granulés

MaPrimeRénov’ pour financer une partie du projet 

Pour cette rénovation, le couple bénéficie du dispositif MaPrimeRénov’ et d'un CEE signé avec un fournisseur d'énergie (certificats d’économie d’énergie). Deux aides soumises entre autres à la condition qu’un artisan qualifié et certifié réalise l’installation complète depuis le poêle jusqu’à la sortie de toit. 

Ces deux aides cumulées ont permis de financer environ 50 % du montant total des travaux

Des utilisateurs heureux 

Contactés après quelques semaines d'utilisation, les propriétaires ne cachent pas leur satisfaction : « Ce poêle répond parfaitement à nos attentes. La prise en main est rapide même si nous continuons d'explorer ses différentes fonctionnalités et d'ajuster les programmations. »

Dans la pièce de vie attenante, où une bouche de soufflage a été installée en raccord direct avec l'appareil, le niveau de chaleur est également jugé idéal. Ajoutez à cela « un fonctionnement très silencieux et une fréquence de nettoyage acceptable », vous obtenez des utilisateurs conquis. 

Le poêle à granulés est installé dans le coin salon, la mise en service est faite

Fiche chantier : 

- Maison construite en 2006 située dans les Deux-Sèvres (79) 
- Surface totale d’environ 120 m² (4 chambres, 1 salon d’environ 50 m²) 
- Composition du foyer : 2 adultes, 2 enfants 
- Type de chauffage avant travaux : chauffage électrique au sol + poêle à bûches 


Merci à l'équipe de l’Univers du poêle et cheminée pour sa gentillesse et sa disponibilité.

CES ARTICLES PEUVENT VOUS INTÉRESSER