Ils ont choisi AIRWOOD Sunwood pour chauffer cette maison neuve RT2012

Coupler l’énergie-bois d’un poêle à bûches et l’énergie solaire pour couvrir tous les besoins de chauffage de la maison, c’était l’une des ambitions affichées pour ce projet de construction neuve. C’est finalement vers la solution AIRWOOD Sunwood de Cheminées Poujoulat que s’est orienté le propriétaire, un choix sur lequel il revient en compagnie de l’installateur. 

Maison de plain-pied vue de l'extérieur, surface de 120m2

Deux énergies renouvelables dans le cahier des charges 

Anthony habite dans la Vienne (86), et son projet de construction neuve, il l’imagine avec un système de chauffage combinant solaire, une source d’énergie "gratuite", et bois, l’énergie renouvelable la moins chère du marché. Autre exigence du cahier des charges, et non des moindres, cette combinaison bois + solaire devra également assurer la production de chauffage pour les trois chambres de la maison. 

AIRWOOD Sunwood, la réponse 

C’est donc vers AIRWOOD Sunwood qu’Anthony et son installateur s’orientent, un système valorisable dans la méthode de calculs réglementaires RT2012 (et RE2020 depuis janvier 2022) grâce à son Titre V Système - Conduit échangeur.

Voici quelques-uns des éléments essentiels qui composent ce système : 

- Juste au-dessus du poêle et dans le prolongement du conduit de raccordement simple paroi, le conduit échangeur
- Pour "piloter" les flux dans le réseau de gaines et optimiser l'utilisation des ressources, le caisson intelligent MODUL'R
- BOOSTY, le système d'appoint électrique commandé par un thermostat d'ambiance, 
- Et en toiture, deux panneaux solaires aérothermiques et quatre panneaux solaires aérovoltaïques, ce qui permettra, en plus de l'apport d’air chaud, de bénéficier d’électricité en autoconsommation : 

L'installation d'AIRWOOD vue par l'artisan  

Thierry Quetil, co-gérant de l’entreprise Ambition en charge de l’installation du système : « Nous sommes intervenus dans la phase de pose de l’appareil de chauffage bois, juste avant l’isolation des combles. La mise en œuvre a été facile, deux jours ont suffi. Le premier jour a été consacré à la pose du conduit de fumée et des panneaux sur le toit, et le deuxième jour, nous avons réalisé les réseaux intérieurs, les raccordements et la mise en service. » 

Confort d'utilisation et qualité d'air : satisfaction totale 

Au-delà de l’installation rapide, Thierry Quetil retient aussi « la qualité d’intégration dans le bâtiment ». Hormis les panneaux solaires visibles en toiture, le système se fait très discret car l'ensemble des conduit échangeur, moteur pilote, BOOSTY et réseau de gaines est situé dans les combles. 

A la discrétion visuelle de l'installation s'ajoute la discrétion sonore, comme le précise le propriétaire : "Le système de brassage d'air est très silencieux, c'est très confortable". 

Dernier avantage soulevé par Anthony, la qualité de l'air obtenue grâce aux filtres AIRWOOD Sunwood. L'air puisé à l'extérieur de l'habitat et insufflé dans la maison passe en effet par un filtre à haute efficacité offrant un air parfaitement propre.  

Fiche chantier 

- Maison neuve RT2012 située dans la Vienne (86) 
- Surface : 120 m², plain-pied sur un vide sanitaire 
- Type de chauffage : poêle à bois bûches étanche 6 kW avec prise d'air dans le vide sanitaire 
- Conduit de fumée avec échangeur AIRWOOD 
- 6 panneaux solaires aérothermiques dont 4 en production électrique en autoconsommation 

Les panneaux solaires du système AIRWOOD Sunwood
Sous la toiture, fixation de la sortie de toit
Dans les combles, le système d'appoint BOOSTY encore non raccordé
Le bloc MODUL'R, pour gérer la circulation des flux
Le conduit échangeur AIRWOOD au cœur du futur dispositif
Raccordement du conduit échangeur avec le conduit de fumée isolé
Débouché du conduit échangeur dans la pièce de vie (en attente du raccordement)
L'installation finalisée avec le poêle à bûches
La maison vue de l'extérieur avec panneaux solaires et sortie en toiture

 

Merci à l’équipe Ambition pour sa gentillesse et sa disponibilité ! 

©photos : Olivier Drilhon

CES ARTICLES PEUVENT VOUS INTÉRESSER