Chaudière à granulés de bois ou chaudière à bûches de bois ?

04/04/2019 - Économie d'énergie

La fin programmée des chaudières au fioul dans les prochaines années nous invite à nous poser la question suivante : par quoi allons-nous les remplacer ? Le bois propose deux solutions alternatives : la chaudière à granulés de bois et la chaudière à bûches de bois. On passe les deux systèmes de chauffage en revue.

Les chaudières au bois pour remplacer les chaudières au fioul ?

C’était le 24 janvier 2019, François de Rugy et Julien Denormandie, respectivement ministre de la Transition écologique et ministre du Logement, présentaient le dispositif de prime à la conversion des chaudières destiné aux ménages les plus modestes.

Objectif, remplacer en 2 ans près de 600.000 anciennes chaudières au fioul ou au gaz (sur un parc estimé à 3 millions d’appareils) par des équipements à haute performance ou utilisant des énergies renouvelables.

Dans ce cadre, les chaudières à bois nouvelle génération apparaissent comme des alternatives écologiques et économiques très pertinentes. 

Mode de fonctionnement de la chaudière bois 

Comme toutes les chaudières, les chaudières à granulés de bois (ou chaudières à pellets) et les chaudières à bois bûches se connectent au circuit de chauffage central, lequel va ensuite distribuer dans le logement la chaleur issue de la combustion du bois.

Elles peuvent également produire l’eau chaude sanitaire. Selon les modèles et les besoins, un ballon d’eau chaude (ballon tampon) peut être nécessaire pour une production continue d'eau chaude.

1. L'autonomie de chauffe

C’est l’une des principales différences entre les deux équipements. La chaudière à granulés de bois offre une autonomie plus importante, puisqu’elle est automatiquement alimentée en combustible depuis une réserve, sans recharge manuelle. 

À l’inverse, la chaudière à bois bûches est alimentée manuellement, ce qui nécessite un effort de chargement plus fréquent. Notez cependant que le volume des cuves des chaudières à bûches a augmenté ces dernières années, prolongeant nettement leur autonomie de chauffe

Pour ces deux types de chaudières à bois, l’autonomie peut aller d’un à plusieurs jours. Elle varie selon la taille des modèles, la capacité de stockage du combustible, la puissance et la température demandée. 

  1. 2. L'emplacement et le stockage

Que l’on choisisse du bois bûche ou des granulés de bois en sacs, mieux vaut prévoir de l’espace pour stocker le combustible, et de préférence à proximité de la chaudière pour limiter les déplacements. 

Pour les chaudières à granulés de bois reliées à un silo de stockage, l’espace nécessaire est beaucoup plus important (± 5 m²), mais cela offre 3 avantages :

- La possibilité de livraison de combustible à domicile. Sur rendez-vous, un camion souffleur vient remplir directement le silo en granulés de bois. 
- L’autonomie de chauffe. Jusqu’à une année sans recharge (selon le volume et la consommation). 
- Le prix. L’achat de granulés en vrac est plus économique que l’achat par sacs. 

Souvenez-vous, l’espace réservé au stockage du combustible doit être sec et ventilé. Pour les bûches, il s’agit de maintenir un taux d’humidité constant égal ou inférieur à 20 %. Quant au silo, la présence d’humidité pourrait faire gonfler les granulés et dégrader leur qualité. À éviter, donc.

  1. 3. Les performances énergétiques et le rendement 

Pour la maison individuelle, pour le collectif, pour le tertiaire et même pour l’industriel, les fabricants proposent des modèles de plus en plus performants avec un rendement global égal ou supérieur à 90 %. Ces équipements ont également progressé au niveau du confort d’utilisation avec davantage d’automatisation, de possibilités de pilotage, une simplification de l’entretien, etc. Voici 3 modèles qui ont retenu notre attention :

La chaudière à granulés à condensation Pellematic Condens Ökofen annonce un rendement record de 107,3 % ! Un modèle parfait pour une utilisation en maison neuve, en bâtiment tertiaire et en collectif :

En maison individuelle, la chaudière bois bûches compacte Vitoligno 150-S de Viessmann  propose un rendement jusqu'à 93 %, ce qui la rend très économique en combustible :  

Vous souhaitez combiner bois bûches et granulés de bois ? La chaudière Fröling SP Dual Compact répond parfaitement à ces attentes. Cette chaudière dispose de deux chambres de combustions séparées, de cuves de chargement généreuses, et propose un rendement élevé :

Le chauffage au bois séduit toujours plus 

La vente d’appareils de chauffage au bois a progressé en 2018 de +3,5 % (source : Xerfi). Plusieurs facteurs expliquent cet élan et devraient le confirmer dans les années à venir : 

- Le bois-énergie reste l'énergie la moins chère du marché, tandis que les tarifs d'autres énergies comme ceux de l'électricité continuent de s'envoler, 
- Le bois est une énergie renouvelable pouvant être, en plus, préparée localement,
- Les appareils de chauffage récents offrent d'excellents rendements (se référer au Label Flamme Verte pour identifier les modèles les plus performants), 
- Certaines aides financières en faveur du renouvellement d’anciens dispositifs ou l’installation d’appareils plus efficaces et plus vertueux en matière d’environnement sont maintenues ou renforcées. 

Notez par exemple que ce type d’équipement est éligible, sous conditions, au Crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE) à hauteur de 30 %. Il pourra également bénéficier, toujours sous conditions, du taux de TVA réduit à 5,5 % (achat et coût d’installation). 

 


Ces articles peuvent vous intéresser :

• Conduits de fumée pour chaudières à condensation
• La chaudière à condensation : son fonctionnement, ses avantages