Achat immobilier : quels sont les points à vérifier par rapport au chauffage ?

Si vous envisagez d’acheter une maison ancienne, ne vous contentez pas de demander le mode de chauffage, la date d’installation du système principal de chauffage et la facture d’énergie sur la dernière année de consommation. L'installation de chauffage mérite attention, et peut-être même investigation. 

Le système de chauffage, un point à scruter lors d'un achat immobilier

Le chauffage et la performance énergétique du logement, pas toujours un critère de recherche essentiel. Et pourtant…

Cette maison pleine de charme et son joli extérieur vous ont tapé dans l’œil, c’est le quartier dont vous rêviez, la proximité des commerces et des écoles est un vrai plus, et à ce prix-là, c’est une affaire, bref, cette maison coche les cases principales !

Et dans l’emballement du moment, dans le rêve qui prend forme, on a tendance parfois à minimiser certains points… Comme la performance du système de chauffage par exemple, loin d’être le point qui retient le plus l’attention des futurs acquéreurs, l’emplacement, le prix et l’état du bien passant largement devant.

Vous nous direz, la maison parfaite n’existe pas. Vrai. Mais à l’heure de la transition énergétique qui s’impose à tous, à l’heure de l’incontournable sobriété énergétique, à l’heure où le paysage énergétique est chamboulé par des déséquilibres mondiaux, les critères de performance énergétique d’un logement sont tout de même à considérer, au moins pour éviter certaines mauvaises surprises.

Voici donc les points d’attention auxquels nous vous invitons à faire attention lorsque vous envisagez d’acheter une maison individuelle d’occasion.

 

  1. 1 - Quelle est l’énergie utilisée dans la maison ? 

Parmi les questions les plus fréquentes lors des visites, « Vous vous chauffez à quoi ? » fait certainement partie du top 10. Et c’est bien normal puisque qu’il s’agisse de bois, de gaz, de fioul, d’électricité, de PAC, de géothermie, de solaire ou de tout autre mode ou source d’énergie, nous avons tous plus ou moins d’affinité avec ces énergies. L’expérience personnelle, le bouche-à-oreille, les facilités/difficultés induites par chacune d’elles, la façon dont on se projette et les convictions personnelles ont forgé notre position. 

De manière plus objective, les énergies fossiles n’ont plus le vent en poupe. Une chaudière au fioul, par exemple, pourra toujours être entretenue et réparée, mais un remplacement par un système équivalent est désormais interdit. Voilà donc très probablement un poste de dépense qu’il faudra anticiper si le bien visité se chauffe au fioul. 

  1. 2 - Quelle est l’ancienneté du système de chauffage ? 

Après le type d’énergie utilisé, c’est un second point à prendre en considération car la date d’installation livre souvent quelques indices sur la technologie de l’équipement (condensation, basse température...), son niveau de performance énergétique, et peut-être le type et la génération des diffuseurs de chaleur auxquels il est raccordé dans la maison (convecteurs ou radiateurs en fonte par exemple, mais aussi présence ou absence de robinets thermostatiques, etc.). 

Un système de chauffage installé ou remplacé récemment peut rassurer un acheteur. Dans ce cas, s’assurer auprès du vendeur ou de son mandataire que l’opération a été réalisée dans les règles de l’art par un installateur qualifié pour ce type d’intervention, factures et certificats à l’appui. 

  1. 3 - Le système de chauffage a-t-il été entretenu en bonne et due forme ? 

Contrats d’entretien de la chaudière, justificatifs de ramonage du conduit de cheminée, factures de maintenance de la PAC, rapports d’interventions… Tout ce qui permet au client d’en savoir plus sur l’état et le suivi de l’installation de chauffage doit être versé au dossier.

Ces informations sont essentielles, sauf si évidemment, l’acheteur a prévu de rénover intégralement le bien et de ne rien conserver de l’ancien. 

Pour rappel, un conduit de cheminée doit être ramoné deux fois par an et une chaudière contrôlée par un professionnel une fois par an. Tout cela doit pouvoir être prouvé par des attestations que le vendeur doit être en mesure de fournir. 

Le service CAT-CHECK créé par Cheminées Poujoulat et mis à disposition des professionnels permet d'enregistrer l'ensemble des informations liées à une installation : historique d'interventions, caractéristiques du système de chauffage, coordonnées de l'installateur, etc. : une fiche d'identité complète qui simplifie le suivi des installations et garantit aux utilisateurs une information juste. 

  1. 4 - L’installation de chauffage est-elle (facilement) remplaçable ? 

Si un changement de système de chauffage s’impose, mieux vaut savoir ce qu’il implique avant de se lancer : 

  • Nature des travaux d’adaptation (par exemple : dépose d’une ancienne cuve, tubage d’un conduit, ajout d’une évacuation, coût de l’appareil…),
  • Durée des travaux, car la saison à laquelle sont réalisés ces travaux peut avoir un impact sur le confort des futurs occupants, voire la faisabilité, 
  • Coût total des opérations. 


Voilà pourquoi la visite sur place d’un artisan qualifié est amplement conseillée. Lui-seul est à même d’évaluer l’ampleur du chantier. De plus, le devis fourni par l’installateur permettra d’intégrer cette dépense dans le prix total, et éventuellement de justifier une baisse de prix dans l’offre d’achat formulée au vendeur. 

Ce rendez-vous en amont est essentiel dans le processus de demande d’aides financières. En fonction des travaux, des revenus de l’acquéreur, de l’ancienneté de la maison et d’autres paramètres, des aides financières peuvent en effet être accordées

Attention à bien effectuer toutes les démarches de demande de financement avant le lancement des travaux. 

Quelles sont les aides financières et quels travaux peuvent-elles financer ? 

Il existe de nombreux dispositifs pour aider ou inciter les Français dans la rénovation énergétique de leur logement. Parmi eux, MaPrimeRénov’, les Certificats économies d’énergies (CEE), les primes « Coups de pouce », l’éco-PTZ ou encore la TVA réduite à 5,5 %... Des aides pour financer une partie du remplacement d’une ancienne chaudière, la dépose d’une cuve, l’isolation de la maison, l’achat d’un appareil de chauffage au bois, ou même un audit énergétique du bien. 

Ces aides, parfois cumulables, permettront de réduire la facture de travaux et d’avancer plus sereinement dans l’achat d’un bien d’occasion. 

 

 

  1. 5 - Y a-t-il un système de chauffage d’appoint dans la maison ? 

Dans un logement, pouvoir compter sur différentes énergies pour produire chauffage et eau chaude sanitaire est un avantage considérable. Cette combinaison est un choix souvent gagnant à court, moyen et long terme, et encore plus dans le contexte actuel de grande volatilité des tarifs des énergies. 

Cette mixité énergétique permettra d’avoir une meilleure maîtrise de ses dépenses en ajustant selon ses besoins, et même éventuellement selon la fluctuation du cours des énergies.

À ce jeu-là, les appareils de chauffage au bois (poêles, inserts, foyers fermés…) apparaissent comme un complément idéal. Largement implantés en France, ils sont plébiscités par les particuliers pour le confort thermique qu’ils procurent, leur simplicité d’utilisation, le prix et la disponibilité du combustible, ou encore le grand choix de modèles et de technologies proposé.

Les appareils de chauffage bois sont une valeur sûre, à condition qu’ils soient récents (après 2005), qu’ils ne soient pas des foyers ouverts, et qu’ils aient été correctement installés, entretenus et utilisés.

  1. 6 - Existe-t-il un conduit en attente (pour un futur chauffage au bois) ? 

Il ne faut surtout pas passer pas à côté de cette information, car c’est un atout considérable pour la maison et l’acquéreur.

Qu’est-ce qu’une solution en attente ? 

En fumisterie, il s’agit d’une réservation de conduit de fumée ayant pour objectif de pouvoir installer ultérieurement et de manière très simple un appareil à bois pour un chauffage d’appoint ou pour un chauffage principal (avec le système de récupération et de distribution d’air chaud AIRWOOD par exemple).

Concrètement, cette solution peut être :

  • En attente sous plafond : le système "préinstallé" comprend alors une sortie de toit et un conduit de cheminée. Il suffit alors d’effectuer le raccordement jusqu’à l’appareil.
  • En attente sous toiture : seule la sortie de toit est installée sur la toiture. Il reste le raccordement à un conduit de cheminée à réaliser.

Les maisons disposant de ce type de réservation pourront s’équiper sans gros travaux d’une autre source de chaleur. 

  1. 7 - Que vaut l’isolation de la maison ? 

Il est toujours utile de rappeler que même un chauffage très performant ne peut pas combler les défaillances d’une isolation médiocre. Une mauvaise isolation thermique entraînera soit un inconfort, soit des factures énergétiques élevées, soit… les deux.

Voilà pourquoi l’enveloppe du bâtiment est à scruter du plancher jusqu’aux combles en passant par les murs et les ouvertures ! 

Sur ce point, un outil sert à aiguiller le client, le DPE, ou Diagnostic de Performance Énergétique. Le DPE est un bilan énergétique complet du logement, il est réalisé par un professionnel qualifié indépendant à la demande du vendeur, et permet de délivrer une note globale allant de A et G sur le niveau de consommation énergétique et d’émissions de gaz à effet de serre (GES) de l’habitation.

Plus la note s’approche du A, meilleure est la performance énergétique de l’habitation. Les logements notés F et G sont désormais considérés comme passoires énergétiques.

Que dit le Diagnostic de Performance Énergétique ? 

Le DPE évalue l’état général du bien, ses caractéristiques thermiques, ses équipements de chauffage, de production d'eau chaude, de ventilation, de refroidissement, et d'éclairage. Une non-conformité de l'installation électrique peut aussi être mise en lumière dans cet audit, avec plus ou moins d'incidence sur le système de chauffage... 

Sur la base de ces constatations, le professionnel fournit des propositions de travaux permettant d'améliorer les performances de l’habitation. 

  1. 8 - La PAC installée dans le jardin est inesthétique ? 

Cela n'a rien à voir avec la performance, mais l'esthétique de la pompe à chaleur vous rebute... Pas d'inquiétude, il existe des solutions pour habiller partiellement ou intégralement ces modules techniques installés à l'extérieur.

Qu'ils soient situés en hauteur, au pied ou loin d'un mur, ces appareils pourront être masqués avec les caches pompe à chaleur OUTSTEEL. La collection compte actuellement 6 modèles répartis en 3 familles (intégral, partiel et casquette), ils sont complètement personnalisables. De quoi vous permettre d'apporter votre touche à votre nouveau bien. 


Autre chose ? 

D'autres points sont évidemment à prendre en compte et auront une influence sur la qualité du chauffage et le bien-être des occupants :

L'orientation de la maison et l'apport naturel (et gratuit !) de chaleur avec les rayons du soleil. Et c'est d'autant plus vrai si vous prévoyez d'installer des panneaux solaires en toiture, 
La qualité de la ventilation dans la maison, qui peut contribuer au bon fonctionnement des appareils de chauffage... et à la qualité de l'air intérieur, 
La région dans laquelle est prévu l'achat... L'exposition au froid n'est évidemment pas la même que l'on habite dans le Nord de la France ou dans le Sud.  

Vous voilà prêt pour votre prochaine visite ! 

CES ARTICLES PEUVENT VOUS INTÉRESSER